La colique du nourrisson

Définition de la colique du nourrisson

Définition du dictionnaire Larousse : La colique est une douleur spasmodique liée à une distension du tube digestif, des canaux glandulaires ou des voies urinaires. Dans le cadre de la colique du nourrisson, c'est la tension engendrée par les matières et les gaz au niveau des intestins du bébé qui va provoquer les douleurs.

Causes

Les causes sont diverses, mais la cause la plus probable serait l'immaturité du tube digestif à la naissance. En gros, le bébé a besoin de se nourrir mais ses intestins ne sont pas encore prêts à 100% à digérer ce qui est absorbé.

Symptômes

Un ventre gonflé, tendu et dur lié à la présence importante de gaz, les genoux souvent repliés sur l'abdomen, les poings crispés et des pleurs exprimant une souffrance.

Diagnostique

La "règle de trois" : Le bébé pleure plus de 3h par jour, plus de 3 jours par semaine et ce depuis plus de 3 semaines. Evidemment, ce n'est qu'une aide, et si vous avez le moindre doute, il est conseillé de consulter votre pédiatre ou votre médecin de famille qui établira le diagnostic avec précision.

Evolution

Les coliques peuvent débuter vers la troisième semaine de vie et peuvent durer souvent jusqu'au quatrième mois et parfois même plus...

Le traitement ostéopathique des coliques

Lors de la grossesse et de l'accouchement, le bébé est soumis à de fortes forces de compression qui peuvent venir mettre des tensions au niveau du crâne, des membres, de la colonne vertèbrale et au niveau des intestins qui s'attachent dessus.
L'ostéopathe par des mobilisations douces va venir détecter et traiter les différentes tensions au niveau squeletique, viscéral, nerveux pour faciliter au maximum le travail digestif et ainsi diminuer les coliques.

Les principales zones clés

  • La base du crâne : par l'émergence des nerfs vagues qui vont participer à l'innervation du système digestif.
  • La colonne vertèbrale : avec l'émergence des nerfs splanchniques qui vont également participer à l'innervation du système digestif.
  • Le bassin : qui est aussi une zone nerveuse importante.
  • Le diaphragme : qui va gérer la différence de pression entre le thorax et l'abdomen.
  • Les viscères : s'ils sont trop contractés, ou s'ils ne bougent pas correctement, ils fonctionneront moins bien...

En 2 à 3 consultations d'ostéopathie, les symptômes liés aux coliques du nourrisson devraient diminuer de façon très importante (et peuvent même disparaitre)

Le traitement ostéopathique ne se soustrait en rien à une consultation médicale et aux règles de bonne conduite (respecter la dose lait/eau pour les biberons, quand il est dit une dose de lait, c'est une dose de lait, et pas un peu moins ou un peu plus! Car ça rend le lait plus ou moins digeste...) et d'hygiène.